Dossiers thématiques

Retrouvez tous
nos dossiers thématiques

Personnes âgées et canicule

Que faire devant les premiers signes d'alerte ?

Si vous ressentez des maux de tête, une sensation de faiblesse, de vertige ou une impression de fièvre : reposez-vous, mettez vous à l'ombre, buvez, vaporisez-vous de l'eau sur le corps, passez-vous les mains et les bras sous l'eau fraîche. Si cela est possible, prenez une douche fraîche et aérez les pièces. Vous pouvez également appliquer des poches de glace sur les poignets et les jambes, en prenant soin d'éviter le cou.
Si malgré tous ces gestes, les symptômes persistent ou que vous avez une fièvre supérieure à 38°C, n'hésitez pas à appeler un médecin ou une personne proche qui pourra le faire pour vous.

Que risque-t-on quand il fait très chaud ?

L'exposition à de fortes chaleurs constitue une agression pour l'organisme. On risque une déshydratation, l'aggravation d'une maladie chronique ou un coup de chaleur.
Certains symptômes doivent vous alerter :
Des crampes musculaires au niveau des bras, des jambes, du ventre...
Plus grave, un épuisement peut se traduire par des étourdissements, une faiblesse, une insomnie inhabituelle.
Il faut cesser toute activité pendant plusieurs heures, se rafraîchir et se reposer dans un endroit frais, boire de l'eau, des jus de fruits...Consultez un médecin si ces symptômes s'aggravent ou durent.

Comment affronter la canicule ?

Protégez-vous de la chaleur.

Rafraîchissez-vous

Buvez et continuez à manger

Demandez conseil à votre médecin, votre pharmacien

Danger : le coup de chaleur

Il peut survenir lorsque le corps n'arrive plus à contrôler sa température qui augmente alors rapidement.
Il se repère par :

Les sportifs, les travailleurs manuels exposés à la chaleur, les nourrissons, les personnes âgées, les personnes atteintes d'un handicap ou d'une maladie chronique sont particulièrement sensibles aux coups de chaleur.
ATTENTION ! Une personne victime d'un coup de chaleur est en danger de mort. Appelez immédiatement les secours en composant le 15.
En attendant, transportez la personne dans un endroit frais, faites-la boire, enlevez ses vêtements, aspergez-la d'eau fraîche ou couvrez-là de linges humides et faites des courants d'air.

Les risques liées à la canicule et les signes avant-coureurs

Difficile de définir la notion de canicule car ce phénomène climatique est relatif et fonction des pays, des populations et de la durée sur laquelle il se propage. En effet, une canicule en France ne peut être qu'une journée normale en Afrique. Si les personnes habituées à vivre dans les pays chauds ont l'habitude de côtoyer la chaleur et donc savent l'apprivoiser, les pays d'Europe doivent être particulièrement vigilants lors que le soleil tape car ses rayons peuvent être traitres.
Insolations, déshydratation et autres coups de chaleur sont en effet fréquents en période de canicule et les personnes âgées ainsi que les enfants doivent être particulièrement surveillés en ces périodes. C'est en effet en négligeant les effets de la chaleur que de nombreux accidents arrivent, accidents qui peuvent être fatals spécialement chez les personnes âgées de santé fragile.
 
Avec le vieillissement viennent généralement une perte de l'appétit et de la sensation de soif. Même si la personne âgée est en bonne santé physique et psychique, elle perd ces réflex de survie assez rapidement avec l'âge et il est important de veiller à ce que les repas soient pris avec une bonne quantité d'eau, spécialement en période de grosse chaleur et encore plus en période de canicule.
 
Des signes de faiblesse sont cependant assez révélateurs chez une personne âgée : sensation de faiblesse, vertiges, maux de têtes, fièvre voire crampes musculaires doivent donc être pris au sérieux en période de canicule. Dans ce cas là, le mieux est soit d'emmener la personne âgée chez son médecin en urgence ou à l'hôpital soit, si les douleurs ne sont pas trop importantes, essayer de la réhydrater progressivement et de la faire se reposer un maximum.
 
Les personnes âgées peuvent être particulièrement sensibles aux grosses chaleurs et les canicules, de plus en plus fréquentes en France, doivent faire l'objet d'une surveillance accrue.

L'isolement, un facteur de risque en période de canicule

Si l'isolement dont sont victimes de nombreuses personnes âgées est généralement dangereux, il peut l'être encore plus l'été et surtout en période de canicule. En effet, une personne âgée vivant seule chez elle peut tomber, se blesser et ne pas réussir à appeler au secours. Pire encore, en période de grosses chaleurs, elles peuvent perdre l'appétit et la sensation de soif et être victimes de malnutrition aîgue et de déshydratation qui peuvent malheureusement être fatals.
 
L'été, s'il est synonyme de vacances et de bonheur pour la majorité des Français, représente, pour les personnes âgées, une période de solitude et parfois de dépression. Enfants absents car partis en vacances, voisins qui délaissent leurs habitations aux profits de week-end à la campagne ou aides à domicile moins présentes pour causes de départs en vacances nombreux sont autant de raisons qui font que de nombreuses personne âgées se retrouvent très isolées durant l'été.
 
C'est pour les raisons précitées conjuguées à une mauvaise préparation des autorités et à l'insuffisance d'une aide sanitaire que la canicule meurtrière qui a eu lieu en 2003 a pris une telle ampleur. En effet, plus de 35% des décès ont été notés chez des personnes âgées vivant à domicile, délaissées par leurs familles, voisins ou amis. Pour le reste, ce sont des équipes soignantes débordées et dépassées par les événements car en sous-nombre qui ont contribuées à la perte de nombreuses vies, pertes qui, si la France avait mieux été organisée, auraient pu être évitées.
 
Si le triste épisode de la canicule de 2003 a eu pour conséquence heureuse de voir les pouvoirs publics réagir et prendre conscience de l'importance de la prise en charge des personnes âgées, les nombreuses vies perdues restent irremplaçables. Heureusement, on peut noter à ce jour que des campagnes d'information sont menées et que les établissements d'accueil pour personnes âgées sont mieux préparés à de tels phénomènes.

Comment abaisser la température de son lieu de vie ?

Pensez à ouvrir les fenêtres et persiennes pendant la nuit, pour refroidir la maison et croisez les volets la journée, pour garder la fraîcheur.
L'utilisation d'appareils de climatisation et de ventilation est une des mesures les plus efficaces pour abaisser la température ambiante. Il faut cependant, s'assurer que la température ne soit pas trop basse.
Un bon compromis, quand il fait très chaud est de rechercher une température de 5°C inférieure à la température extérieure.

Comment abaisser la température corporelle?

Il existe plusieurs moyens simples permettant d'abaisser la température du corps :

Trouvez des endroits où l'air est climatisé !

Dans la mesure de vos possibilités, rendez-vous dans des endroits frais comme les centres commerciaux, les bibliothèques, etc...
Pendant les périodes estivales, et si cela vous est possible, déménagez dans un endroit plus frais (à la campagne par exemple).

Faites la sieste !

En été, il faut mettre à profit ce moment pour reposer son organisme dans un milieu assombri et aéré. Comme vous transpirez moins, restreignez le temps passé à l'extérieur quand la température est extrêmement élevée. Faites le moins d'efforts physiques possibles et reposez-vous souvent, notamment pendant les périodes de grande chaleur. L'activité physique élève la production de chaleur.
Buvez plus de liquides froids et consommez plus d'aliments froids.
Puisque le mécanisme de sudation fonctionne moins bien, portez, par temps chaud, des vêtements blancs ou de couleur claire, confectionnés dans des tissus légers, et préférablement en coton, car c'est une fibre qui permet à la peau de respirer. Le port d'un chapeau ou d'une casquette permettra de protéger le crâne qui est une zone fortement exposée.

Comment prendre ses médicaments ?

Certains médicaments favorisent la déshydratation : si vous prenez un traitement au long cours, il y a peut-être des précautions particulières à prendre. Par exemple, la prise de médicaments diurétiques peut aggraver la déshydratation. Certains médicaments peuvent être à l'origine d'hyperthermie, comme les neuroleptiques. D'autres médicaments diminuent la déperdition de chaleur comme les atropiniques.
Consultez votre médecin avant l'été et posez cette question.

La déshydratation des personnes âgées

Avec l'âge, la sensation de soif de même que la sensation de faim s'amenuisent peu à peu. Ce phénomène, bien que naturel et conséquence normale du vieillissement, doit cependant être surveillé de près car il peut mener à une déshydratation des personnes âgées ou une anorexie. Les repas doivent donc être surveillés par le personnel soignant. Nourriture comme boisson, les plateaux doivent être équilibrés et il est important de veiller à ce que les personnes âgées se nourrissent et boivent convenablement afin que leur corps ne souffre d'aucune carence.
Des distributions de boissons régulières doivent être faites, et encore plus durant les périodes estivales car les personnes âgées réclament rarement de l'eau, ne ressentant que peu la sensation de soif. Pourtant, la déshydratation des personnes âgées est un véritable risque qu'il ne faut négliger sous aucun prétexte et pas seulement durant les périodes de grosse chaleur : en hiver aussi le corps a besoin d'eau et il important de boire suffisamment.
La déshydratation des personnes âgées est fréquente et peut avoir des conséquences dramatiques sur les organismes. Il faut notamment faire attention aux personnes sous traitement médicamenteux long car certains d'entre eux peuvent provoquer des manques en eau qu'il est important de combler par une hydratation régulière. Les infirmières et les aides-soignantes doivent donc impérativement être averties par le pensionnaire, la famille ou le médecin de ces effets indésirables afin de veiller à ce que le pensionnaire en question ne maque jamais d'eau.
La déshydratation des personnes âgées est beaucoup plus fréquente qu'on ne peut le penser et il est important de prendre conscience que ce phénomène peut entrainer des maladies voire la mort de certaines personnes. Une personne âgée, même en bonne santé et saine d'esprit, a toujours besoin d'un regard attentif car avec le vieillissement apparaissent des troubles qui peuvent mettre en péril sa santé.

Charles Decock - 28/08/2011

Documentation

Appelez-nous

Vous souhaitez souscrire ?

01 82 28 71 81

Du lundi au vendredi 9h/12h-14h/18h
(appel non surtaxé)
Laissez-nous un message Contact
Bénéficiez d'une réduction d'impôts de 50%